Prix de l’Académie

 

Depuis 1993, dans la tradition des grandes Académies provinciales, l’Académie des Sciences, Arts et Belles-Lettres de Touraine attribue en général chaque année un prix récompensant une œuvre littéraire ou scientifique, une œuvre artistique ou une action ayant contribué à enrichir, valoriser ou protéger le patrimoine de notre région.

 

En 1993, le prix a été donné à la mairie de Rochecorbon pour la restauration de la chapelle Saint-Georges (XIe siècle) et de ses fresques romanes.

En 1994, le prix a été décerné à Madame Hubert-Pellier pour son ouvrage sur La Touraine des Troglodytes (C.L.D., 1992).

En 1995, le prix a été attribué à Madame Nicole Mallet pour son important travail sur Le Grand-Pressigny : ses relations avec la civilisation Saône-Rhône (2 volumes).

En 1996, la lauréate a été Madame Annick Chupin, présidente de l’Association des Amis d’Alcuin et de l’abbaye de Cormery, pour l’activité qu’elle a consacrée à cette vénérable abbaye.

En 1997, le prix a été décerné à Monsieur Pierre Robert, pour ses travaux sur le pays de Racan.

En 1998, l’Académie a décerné son prix à Monsieur Jean-Claude Aubineau pour sa monographie : Richelieu, par ordre du Cardinal, et pour toutes ses activités relatives à la cité de Richelieu.

En 1999, le prix a été décerné à Monsieur Pierre Jourdain, « la volonté de Vouvray », Compagnon Tailleur de Pierre, pour son ouvrage Voyage dans l’île de Moncontour (Librairie du Compagnonnage, Paris, 1997).

En 2000, le prix a été décerné à Monsieur René Maugis, « citoyen modèle » et animateur de la ville de Montrésor.

En 2001, le prix de l’Académie n’a pas été attribué.

À l’automne 2002, le prix a été attribué conjointement à Monsieur Jean-Michel Gorry pour son travail sur les orgues de Touraine et à Monsieur Frédéric de Foucaud, président de l’Association des Amis du Vieux-Cravant pour la restauration de la vieille église et de son musée lapidaire.

En 2003, le prix de l’Académie n’a pas été attribué.

En juin 2004, le prix de l’Académie, matérialisé par une sculpture originale de Michel Audiard, a été décerné à la commune de Maillé pour encourager la municipalité dans ses efforts pour la création d’une maison de la Mémoire concernant le massacre du 25 août 1944.

En septembre 2005, le prix de l’Académie a été remis, dans la salle De Gaulle du Conseil Général, à Madame Janine Carlat, professeur honoraire de lettres, créatrice et animatrice de l’Atelier de Littérature Contemporaine, corédactrice des Cahiers du cinéma Studio et coanimatrice du festival « De l’encre à l’écran ».

En octobre 2006, le prix de l’Académie, incarné par le trophée de Michel Audiard, a été remis dans la salle De Gaulle du Conseil Général à Monsieur François-Xavier Richard, fabricant de papier peint, à 1’ancienne, à la planche dans son atelier d’Offard.

En octobre 2007, le prix de l’Académie a été remis aux représentants de l’Académie Francis Poulenc-Centre international de la Mélodie française.

Le 7 novembre 2008, le prix de l’Académie a été remis à Paul Hubert, ancien directeur de Centre Viti-vinicole départemental, pour ses cours d’œnologie à l’Université Touraine-Inter-Age.

Le 6 novembre 2009, le prix de l’Académie a été remis à Alain Irlandes, responsable des expositions de la ville de Tours.

En septembre 2010, il a été décidé d’attribuer le prix de l’Académie à Madame et Monsieur Jacqueline et Bernard Courcoul, couple de céramistes tourangeaux habitant Chambon.

Le 9 décembre 2011, le prix de l’Académie a été attribué, d’une part, à Madame et Monsieur Francine et Ingo Fellrath (†), à la fois pour leurs travaux historiques communs sur les stèles et plaques liées à la dernière guerre en Touraine, et sur la guerre de 1870 et 1871 vue du côté allemand ; d’autre part, à Monsieur Ingo Fellrath pour son investissement à relancer en Allemagne l’enquête sur le massacre de Maillé en Touraine le 25 août 1944.

Le 7 décembre 2012, le prix de l’Académie a été attribué à la Société archéologique de Touraine, représentée par le Président Yves Cogoluègnes et le Vice-Président Pierre Hamelain, pour l’achat et la restauration de la chapelle Saint-Libert à Tours.

En décembre 2013, le prix de l’Académie a été attribué au groupe musical « Diabolus in musica », dirigé par Monsieur Antoine Guerber

Le 25 novembre 2016, deux prix de l’Académie ont été remis : l’un à Monsieur Antoine Selosse, directeur du Centre Culturel européen Saint Martin de Tours ; l’autre à Madame Marie-Louise Manson, professeur de latin, qui a beaucoup contribué au rayonnement de Saint Martin en Touraine.